Médaille d’or du CNRS

 

Margaret Buckingham , médaille d’or du CNRS 2013… la troisième femme distinguée en 60 ans.

Margaret Buckingham est l’une des grandes personnalités de la recherche en biologie du développement. Ses travaux de recherche ont notamment permis des avancées majeures dans la connaissance des mécanismes de formation des muscles et du cœur, ainsi que dans le domaine des cellules souches chez l’embryon et l’adulte. Outre leur apport aux connaissances fondamentales, ses découvertes auront un impact majeur notamment sur les thérapies utilisées pour la régénération musculaire et la compréhension des malformations congénitales cardiaques chez l’homme.

La médaille d’or du CNRS est la plus prestigieuse récompense scientifique française. Depuis 1954, année de sa création, seulement deux femmes ont été distinguées avant elle : l‘égyptologue Christiane Desroches- Noblecourt en 1975 et la biologiste Nicole Le Douarin en 1986

septembre 2013